jeu. Oct 21st, 2021

La cellulite œdémateuse est une imperfection démocratique : aucune femme n’y échappe.

De nombreuses définitions pour un seul problème : la cellulite œdémateuse. Un défaut qui touche 80-90% des femmes en âge de procréer. Et cela va bien au-delà de la taille : la cellulite, en fait, n’a rien à voir avec le poids. 

Il n’y a pas de quoi avoir honte, exactement comme l’enseigne le mouvement Body Positive. En revanche, la cellulite œdémateuse est une altération de la microcirculation et implique la modification des cloisons fibreuses du tissu adipeux. C’est précisément pour cette raison que la cellulite œdémateuse, fibreuse ou sclérotique doit être considérée comme une véritable maladie. Et traitée correctement. 

L’épaississement du tissu adipeux, en effet, crée des obstructions qui empêchent les cellules d’éliminer correctement l’eau. Le résultat ? Gonflement et rétention d’eau. De plus, les vaisseaux sanguins sont sous pression et la circulation est altérée. C’est pourquoi la cellulite œdémateuse n’est pas seulement un problème esthétique, et encore moins un stigmate social, mais un problème qui nécessite un traitement avec l’attention requise. 

Qu’est-ce que la cellulite œdémateuse ? 

La cellulite n’est que la première étape de cette imperfection, qui fait suite à la cellulite fibreuse. C’est à ce stade que la peau d’orange commence à être douloureuse au toucher. Les nodules, les dépressions et les trous plus évidents sont cependant les caractéristiques de la cellulite sclérosée.

Malheureusement, seule la cellulite œdémateuse régresse. Les exercices anti-cellulite et la nutrition sont certainement une aide précieuse, notamment en cas de rétention d’eau due à des intolérances alimentaires. 

Cellulite œdémateuse : à quoi ressemble-t-elle ? 

Reconnaître la cellulite œdémateuse est simple : la peau, en effet, prend l’aspect typique d’une peau d’orange. Généralement, les zones les plus touchées sont les cuisses, les fesses et le ventre, c’est-à-dire les zones du corps où la graisse s’accumule le plus facilement. 

Étant la première étape, la cellulite œdémateuse est extrêmement répandue et a un lien direct avec la nutrition et le mode de vie, ainsi qu’avec la génétique. Dans ce cas, la cellulite n’apparaît qu’en pressant les doigts sur la zone touchée par l’imperfection, là où la peau paraît plus froide. 

La principale cause de la cellulite œdémateuse est la stagnation des liquides, souvent associée à des vergetures plus ou moins évidentes. 

Remèdes contre la cellulite œdémateuse

Le meilleur allié pour se débarrasser de la cellulite œdémateuse est la nutrition. En effet, la perte de poids peut améliorer la situation, mais ce sont l’eau, les fruits et légumes qui font la différence. Une bonne idée est aussi de vous aider avec une alimentation riche en protéines maigres comme la viande blanche, le poisson et les œufs. En effet, l’amélioration de la masse musculaire fait partie des remèdes les plus efficaces contre la cellulite œdémateuse. 

Quant aux soins cosmétiques, les massages de drainage lymphatique, les boues anti-cellulite et le gommage, en effet, peuvent améliorer la microcirculation et, par conséquent, l’apparition de la cellulite œdémateuse. 

Evidemment, parmi les méthodes pour éliminer la cellulite, les crèmes et produits anti – cellulite à base de caféine, d’algues, de rétinol ne peuvent manquer. A combiner avec beaucoup de gymnastique, une posture correcte (pas de jambes croisées !) et des vêtements doux, qui ne compromettent pas la microcirculation. 

Médicaments et compléments pour la cellulite œdémateuse : comment les utiliser ? 

Les suppléments pour la cellulite sont une excellente solution. Dans ce cas, les meilleurs sont riches en substances drainantes, adaptées pour lutter contre la stagnation des liquides et stimuler la microcirculation. 

Gotu kola, bigarade, pissenlit et bouleau : des ingrédients simples, qui peuvent renforcer les parois des capillaires et réduire la lourdeur des jambes et la cellulite. Attention toutefois aux médicaments contre la cellulite œdémateuse, à prendre uniquement et uniquement après une consultation avec le médecin. 

Cellulite fibreuse et œdémateuse : quelles différences ? 

La cellulite fibreuse se présente sous la forme de grosses cellules graisseuses, dures et fibreuses. Stade suivant la cellulite œdémateuse, elle est décidément plus agressive et évidente. Encore une fois, les zones les plus touchées sont les fesses, les cuisses et même les bras. 

Dans ces zones, la circulation est compromise car les graisses accumulées sont incorporées par le tissu conjonctif pour former une barrière, ce qui compromet la circulation. C’est précisément pour cette raison que la cellulite fibreuse n’est pas seulement une tache, mais un problème qui doit être traité avec soin. 

Cependant, la cellulite bactérienne, ou cellulite infectieuse, est très différente, causée par une inflammation aiguë et sévère du derme et des couches sous-cutanées due à des bactéries telles que les streptocoques et les staphylocoques. Dans ce cas, le traitement ne peut être que médical. 

Cellulite fibreuse : comment l’éliminer et la guérir avec les bons remèdes ?

Les remèdes contre la cellulite fibreuse sont très différents de ceux contre la cellulite. Dans ce cas, en effet, une intervention médicale esthétique est nécessaire, ce qui permet de casser les dépressions fibreuses et de brûler sélectivement la graisse, sans endommager les tissus. 

Quant aux remèdes maison contre la cellulite fibreuse, les règles pour la traiter sont toujours les mêmes : alimentation équilibrée, beaucoup d’eau, aliments antioxydants et activité physique régulière. Et pour une aide beauté supplémentaire, la pressothérapie peut être extrêmement efficace. 

By Emna